• HOMMAGE A CHARLIE
    (par Jacques THOMAS, élu du groupe "Ensemble l'Alternative"
    après la minute de silence au Conseil Municipal de Beaune du 19 janv. 2015)

    Monsieur le Maire,
    puisque vous avez fait appel à l'unité, je voudrais dire quelques mots sur les événements tragiques que nous avons vécus avant d'entamer les travaux de notre séance.
    Je voudrais d'abord m'associer, bien sûr, à l'hommage rendu aux victimes, quelque soit leur confession ou leur absence de confession du reste, qu'elles soient connues ou anonymes.
    Dire aussi que c'est la République qu'on a voulu toucher au coeur en s'attaquant à ses valeurs :
        - la liberté d'expression d'abord, c'est-à-dire la liberté tout court
        - la sûreté publique
        - la laïcité
        - la pensée et donc la culture
        - le rire et la dérision aussi car n'oublions pas qu'ils n'ont pas droit de cité dans les régimes autoritaires.
    C'est tout cela que nous avons voulu défendre ensemble dans la rue, à Beaune comme partout ailleurs. J'ai le sentiment que ces valeurs, il va nous falloir encore les défendre ensemble dans les temps à venir. Nous avons été CHARLIE, il va maintenant falloir RESTER CHARLIE !
    Alors, face à cela, face à l'essentiel, nos débats peuvent paraître dérisoires. Pour autant, il faut les poursuivre, puisque justement c'est la démocratie qu'on a voulu atteindre.
    La France est plurielle, Beaune est plurielle, alors enrichissons-nous de nos différences. Sachons les faire vivre sans perdre de vue ce qui est essentiel.

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Environ 200 personnes étaient rassemblées samedi 10 janvier à 11 heures place Carnot pour rendre hommage aux victimes des terroristes de cette funeste semaine, et pour redire leur attachement à la liberté d'expression.

    ici l'article du Bien Public

     

    Rassemblement citoyen en hommage aux victimes et pour la liberté d'expression samedi 10 janvier

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    « On a toujours à défendre les forts contre les faibles. »

    Nietzsche

     

     

                                                   Ils ont tué Cabu et Wolinski

     

    Ce jour, à Paris

    Ils ont tué Cabu et Wolinski

     

    L’impensable

    L’irréalisable

    S’est produit

     

    Cabu assassiné

    Wolinski assassiné

     

    Attaque dans les locaux

    De Charlie Hebdo

    Les salauds

     

    Cabu, Wolinski

    Ma jeunesse

    Plutôt les espérances de ma jeunesse

    L’esprit de 68, et de l’après 68

     

    Ils ont tué Cabu et Wolinski

    Idoles de certains de mes copains

    Non pas que je les ai toujours aimés

    Les Cabu et Wolinski

    Mais de ma Vie contemporains

     

    Mais quel choc, quelle souffrance

    Ils ont tué Cabu et Wolinski

     

    Cabu et son Grand Duduche

    Découvert au lycée avec les copains

    Et Wolinski et ses femmes de papier

    Leurs seins et leur cul

     

    Ils ont tué Cabu et Wolinski !

    Pas ceux là, non !

    Pas d’autres non plus

    Mais pas ceux là surtout !

     

                                       Ils ont tué Cabu et Wolinski

    Douze personnes au moins

    Et peut-être plus

    Ceux qui encore luttent

    Contre la mort

     

    Les salauds

     

    J’écris ceci

    Et j’apprends

    Bernard Maris aussi

    Chroniqueur à France Inter

     

    Le courage assassiné

    Par la lâcheté

     

    Les salauds

    Les masqués

    Les hommes de ressentiment

    Les nuls

    Les minables

    Les bourrés de haine

     

     

    Balles tragiques

    A Charlie Hebdo

    12 morts.

     

                                                                           Gérard Bérilley

                                                                           Mercredi 7 janvier 2015

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique