• Fermetures de classes en pays beaunois : l'appel de Fanja Randriamanantena pour la maternelle Blanches Fleurs à Beaune

    Nouvelle menace de fermeture de classe en maternelle des Blanches Fleurs

     

    Dès mercredi 15 avril 2015, les parents de la maternelle de Blanches Fleurs se sont mobilisés spontanément contre la menace de fermeture de classe projetée pour l’année prochaine. Nous avions déjà subi une fermeture à cette rentrée 2014, qui s’était faite dans des conditions bien déplorables. Après avoir ajourné la suppression de la 4ième classe en fin d'année, 2 jours après la rentrée de septembre, la décision est brutale, la classe est supprimée. Nous sommes à 3 classes. Cette nouvelle menace, passer à 2 classes, nous scandalise : 2 fermetures en 2 ans, pour un effectif qui va nous amener à une grosse trentaine par classe, ce n’est pas acceptable. Encore plus dans un quartier en pleine évolution avec une réhabilitation des logements et immeubles locatifs. Avec la livraison de 17 pavillons, suivront d'autres constructions qui amèneront de nouvelles familles, avec de potentiels élèves de maternelle. Et pour une école maternelle, sont encore à comptabiliser les petits de 3 ans et moins non encore connus mais en cours d'inscription.

    L’école des Blanches Fleurs se trouvent au centre d’un quartier marqué par les difficultés sociales, avec de la précarité, du chômage. Cette fermeture sera un coup dur pour l'emploi, non seulement pour l'enseignement, mais aussi pour les personnels ATSEM déjà réduits. L’école est le lien qui unit toutes ces familles, avec une réelle mixité sociale et culturelle. L’école symbolise le « vivre ensemble » et l’espoir d’un changement. Cette fermeture va détruire ce fragile espoir et avec lui un renouveau du quartier.

     

    Dans un 1er temps, le collectif de parents d'élèves a fait parvenir un courrier à Madame l'Inspectrice de l'Education Nationale de Beaune, copie à la Directrice Académique des Services de l'Education Nationale, au député maire et sa 1ière adjointe, à la presse Le Bien Public, aux enseignants de l'école, et à Madame la sous-Préfète de Beaune.

    Dans un 2ième temps, un rassemblement spontané a eu lieu à la sortie des élèves ce vendredi 17 avril à 16h, en présence de la presse, de la 1er adjointe et de soutien d'habitants du quartier. Et une pétition circule pour sensibiliser le maximum de personne et mobiliser tous les parents.

    Le Conseil Départemental de l’Education Nationale du vendredi 17 matin a été reporté au mardi 21 avril face à la pression exercée par les parents, les syndicats d'enseignants, et les élus. Nous allons demander audience auprès des différentes instances de décision et d'influence.

    Merci de diffuser cette information et les prochaines à venir.

     

    18 avril 2015

    Fanja Randriamanantena, déléguée des parents d’élèves à l’école maternelle Blanches Fleurs

     

    « Conseil municipal du 2 avril 2015 : l'aménagement à 4,7 millions d'euros de l'aérodrome Beaune ChallangesCRISE DE CLIS A BEAUNE : ces enfants exclus de façon invisible »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :